La fondation se veut au coeur de l’intérêt commun pour proposer une application d’entraide respectueuse des personnes. Cette application permet à une personne malade de dire de manière anonyme : « ne suivez pas mes traces, je suis malade » pour protéger les personnes en bonne santé. La protection des données est garantie par les objectifs de la fondation. L’utilisation des données est garantie par l’activité de la fondation au service des citoyens et de la préservation de l’avenir.

Depuis plusieurs semaines, on voit apparaître de multiples propositions d’applications ayant pour but de lutter contre la covid-19.

  1. Ces propositions se centrent toutes sur la technologie et pas sur la peur, leurs craintes, les valeurs liés à ce désastre. Par exemple, une technologie permet de savoir quand deux propriétaires de smartphones ont été en contact rapproché. Mais pourquoi se concentrer sur une technologie qui laisse les contacts potentiellement infectieux s’établir (et qui préviendrait donc seulement les personnes quand le mal est fait…) alors qu’il est possible de prévenir plutôt que guérir ?
  2. Ces propositions sont portées par des entreprises qui n’ont pas le seul objectif d’aider. Le doute quant à l’utilisation qui sera faite des données des citoyens est donc permis.

Prévenir plutôt que guérir, au sein d’une initiative citoyenne qui garantit le respect de la vie privée des utilisateurs est l’approche de l’application HSS AvoidCorona de la BlueWorld Foundation. Les gens ne pourront avoir massivement confiance qu’en une application portée par une structure faite pour tenir ses engagements. Il suffit d’un peu de coeur dans les technologies.  

>>> Découvrir HSS AvoidCorona